Coopération maritime renforcée à Madagascar & aux Comores

Coopération maritime renforcée à Madagascar & aux Comores

Coopération maritime renforcée à Madagascar & aux Comores

by 2 novembre 2017

Le 27 octobre 2017, à Antananarivo (Madagascar), le Premier Ministre malgache a présidé la cérémonie de clôture de la dernière session de formation CRIMARIO et la cérémonie de signature des accords de partage d’informations maritimes entre le CFIM (Centre de fusion d’information maritime) et 9 administrations malgaches. La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de l’UE à Madagascar et des ambassadeurs des cinq pays de la COI (Comores, France, Madagascar, Maurice, Seychelles).

Ces deux évènements, et le niveau élevé des participants, illustrent comment le projet européen CRIMARIO et le CRFIM oeuvrent concrètement pour une coopération régionale et une coordination inter-administrations afin de lutter contre les crimes et évènements de mer.

Le projet européen CRIMARIO a conçu un cycle complet de formation sur l’analyse des données d’intérêt maritime destinés aux personnels spécialisés des administrations civiles et militaires couvrant l’action de l’État en mer. Mis en œuvre en collaboration avec le CRFIM, ce premier cycle a été suivi par 25 participants des Comores et de Madagascar : il se décompose en six sessions sur la visualisation des données et trois sur l’analyse des données, données par une dizaine de spécialistes européens durant l’année 2017. A l’issue de ce cycle, six formateurs en visualisation ont été certifiés et une quinzaine d’analystes ont acquis des compétences de formateur, ce qui facilitera la mise à jour des connaissances et des pratiques.

Lors de cette dernière session (du 9 au 26 octobre 2017), les participants ont pu réfléchir à diverses situations potentielles comme par exemple la fermeture du canal de Suez et son impact sur le trafic maritime ou les conséquences d’une collision de navires dans les eaux comoriennes.

Ce cycle a permis aux spécialistes travaillant au sein du CRFIM (centre régional de fusion d’informations maritimes), et des administrations impliquées dans l’action de l’État en mer de développer un esprit de collaboration, favorables aux échanges d’information.

La fin de ce cycle coïncide avec le développement des actions menées par le CFIM (centre national de Madagascar) aboutissant à la signature de protocoles d’échange d’informations maritimes entre le CFIM et les départements ministériels œuvrant dans le domaine maritime (Primature, Défense nationale, Environnement, Météorologie, Sécurité publique, Gendarmerie nationale, Recherche scientifique, Institut Hydrographique National, Surveillance des Pêches).

Grâce à ces accords, le CFIM sera en mesure d’améliorer les échanges d’informations maritimes inter-administrations et de fournir une analyse enrichie de la situation au large de Madagascar ainsi que les éléments de prise de décision et d’alerte.

Dans les mois à venir, la coopération maritime va continuer à se développer grâce à la construction par CRIMARIO d’un portail web dénommé IORIS, dédié au partage des informations maritimes et à la gestion des incidents en mer et proposé à tous les pays partenaires du projet. De la même manière, le CRFIM va monter en puissance progressivement sur le plan technique et accueillera les officiers de liaison issus des pays de la région ce qui lui permettra de suivre en temps réel tout évènement en mer, de détecter les anomalies et d’alerter les autorités compétentes.

Téléchargez le communiqué de presse