Réunions de clarification avant de démarrer la programmation de IORIS

Réunions de clarification avant de démarrer la programmation de IORIS

Réunions de clarification avant de démarrer la programmation de IORIS

by 13 décembre 2017

Avant de démarrer la programmation de IORIS, des réunions de clarification ont été organisées aux Seychelles les 23-24 novembre 2017, pour discuter des ajustements et priorités techniques avec les principaux acteurs régionaux et nationaux. Les discussions se sont tenues avec succès avec les entités régionales et nationales. La réunion technique a été présidée par l’ambassadeur Barry Faure, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères.

La sécurité maritime est une préoccupation majeure des pays de l’ouest de l’océan Indien (OI). Les récents évènements de mer (comme les 6 pirates présumés interceptés au large de la Somalie) rappellent l’importance de la coopération régionale et de la coordination inter-administrations en réponse à tout crime et/ou accident en mer.

CRIMARIO participe largement à ces efforts ; grâce à la contribution des pays de l’OI, le projet a conçu une plateforme dénommée IORIS pour partager et gérer tout évènement de mer. IORIS se définit comme un outil pragmatique et durable, appartenant et géré par la région.

IORIS sera utilisé par les entités régionales en charge de la sécurité en mer, en premier lieu les deux centres régionaux couvrant la zone AfOA-OI (Afrique orientale et australe-Océan indien) conformément aux décisions de la réunion ministérielle organisée à Djibouti le 16 mai 2016 : le CRFIM basé à Madagascar et le RCOC basé aux Seychelles. Les administrations nationales bénéficieront également de cet outil selon des règles d’accès définies par la région.

La plateforme web intégrera plusieurs fonctionnalités comme des espaces de collaboration multiples (national/régional), des communications en temps réel, la gestion d’évènements, le partage de fichiers, des fonctions cartographiques avancées, une plateforme de formation, des éléments de sécurité, un support 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, une phase II de développement en 2018.

Avant de démarrer la programmation de IORIS, des réunions de clarification ont été organisées aux Seychelles les 23-24 novembre pour discuter des amendements possibles afin d’intégrer les dernières demandes des partenaires régionaux.

Les discussions se sont tenues avec succès avec les entités régionales et nationales suivantes :

Régional : équipes du RCOC et CRFIM, l’Unité anti-piraterie de la COI (Commission de l’océan Indien)

National : les administrations maritimes du Kenya (Marine, KMA) et des Seychelles (DRDM, Garde-côtes, Autorité des pêches, Reflecs3).

Télécharger la fiche technique de IORIS        Télécharger le communiqué de presse

Les deux centres régionaux

Initiés par MASE (Maritime security programme, financé par l’UE), et mis en œuvre par la COI (Commission de l’Océan Indien), deux centres régionaux ont été créés pour promouvoir la connaissance de la situation maritime dans les 9 pays côtiers de l’AfOA-OI (Afrique orientale et australe-Océan indien); leur création a été confirmée par la Déclaration de Djibouti sur la sécurité et la sûreté maritime, signée le 15 mai 2016 par les ministres de la région AfOA-OI. Le CRCO (Centre régional de coordination des opérations) est hébergé par les Seychelles et le CRFIM (Centre régional de fusion d’information maritime) par Madagascar. Les analystes du CRFIM ont pour mission d’analyser les comportements suspects de navigation, puis d’alerter le CRCO et les décideurs politiques de la région. L’intervention en mer sera coordonnée par le CRCO établi aux Seychelles ; dans les deux centres, travailleront des officiers de liaison détachés des pays de l’AfOA-OI.

Le programme MASE, financé par l’Union européenne, est coordonné par l’IGAD en association avec l’EAC, la COMESA et la COI (Commission de l’Océan Indien).