La COI préside le CGPCS

La COI préside le CGPCS by 28 janvier 2018

La Commission de l’océan Indien (COI) succède à la République des Seychelles à la présidence du CGPCS. L’Ambassadeur Barry Faure, Secrétaire d’Etat des Seychelles et président en exercice du Groupe de contact, a symboliquement passé le flambeau à la présidence de la COI, représenté par son Secrétaire général, lors d’une cérémonie de passation qui s’est tenue à Port-Louis le 1er décembre. 

La Commission de l’océan Indien débutera son mandat pour une période de deux ans, ce 1er janvier 2018.  

L’Ambassadeur Barry Faure a présenté le bilan de la présidence seychelloise du CGPCS devant un parterre d’invités. Satisfait du travail accompli lors de son mandat, il a déclaré :

« Nous avons pu enclencher des mécanismes plus adaptés pour combattre la piraterie, et la prise de présidence du CGPCS par la COI est une suite naturelle dans mesure où cette organisation régionale a toujours été impliquée dans la lutte contre la piraterie et les autres menaces et risques en mer à travers son Unité anti-piraterie basée aux Seychelles, le programme MASE et  aussi en co-présidant depuis  2014, le groupe de travail 1 du CGPCS axé sur le développement de capacité régionale ».

Pour le Secrétaire général de la COI, Hamada Madi, qui représentait Vishnu Lutchmeenaraidoo, chef de la diplomatie mauricienne et président du Conseil de la COI, cette nouvelle responsabilité « permettra à la COI de poursuivre et d’amplifier l’action des Seychelles à la présidence du CGPCS.

Lire l’article complet sur le site de la COI

Découvrir le CGPCS (Groupe de contact sur la piraterie au large des côtes somaliennes)