Au Kenya, CRIMARIO forme à la visualisation des évènements de mer

Au Kenya, CRIMARIO forme à la visualisation des évènements de mer

Au Kenya, CRIMARIO forme à la visualisation des évènements de mer

by 1 mars 2018

Le développement de l’économie bleue passe par la maîtrise des activités illégales et des évènements de mer. Pour y répondre, le projet européen CRIMARIO œuvre pour une coopération régionale et une coordination inter-administrations. La session de formation qui vient de s’achever à Mombasa illustre ces efforts ; dédiée à la visualisation des données d’intérêt maritime, elle a rassemblé 18 participants du Kenya et de Madagascar.

Le projet européen CRIMARIO a conçu un cycle complet de formation sur la visualisation et l’analyse des données d’intérêt maritime destinés aux personnels spécialisés des administrations civiles et militaires intervenant dans l’action de l’État en mer. Un premier cycle s’est déroulé en 2017 au profit des Comores et de Madagascar, au rythme de 6 sessions en visualisation des données et 3 en analyse des données. Au terme de ce cycle, des formateurs en visualisation et des analystes ont appris à donner des cours ce qui facilite la diffusion des savoirs et des bonnes pratiques dans la région.

Le Kenya accueille ce cycle complet en 2018. La première session (MDP3) organisée du 12 au 23 février à Mombasa, couvre la visualisation des données d’intérêt maritime (niveau 1). Les participants ont appris comment extraire et traiter des données en provenance de sources AIS (l’AIS pour Automatic Identification System est un système automatique de suivi utilisé par les bateaux et les services de surveillance pour identifier et localiser les bateaux en échangeant des données avec d’autres bateaux, stations AIS et satellites). Ils ont appris comment utiliser un système d’information géographique libre et en ligne qui permet la visualisation et la publication des données.

Les participants qui ont passé avec succès les tests, suivront la prochaine session de formation de niveau 2, organisée du 26 mars au 6 avril à Mombasa où ils approfondiront la manipulation de ces outils et en découvriront d’autres.

Les stagiaires kenyans viennent des principales administrations en charge de la surveillance du domaine maritime : Service des Pêches, KMA (Kenya Maritime Authority), KPA (Kenya Port Authority), Marine nationale, Police, Service de la faune sauvage. Se sont joints également trois participants de Madagascar travaillant au CRFIM (Centre Régional de Fusion d’Information Maritime), au Secrétariat d’État à la mer et à l’APMF (Autorité portuaire).

En savoir plus sur le programme de formation de CRIMARIO.

Voir l’agenda des sessions de formation.

Télécharger le communiqué de presse

Articles en relation avec Actualité du projet

Articles similaires dans la catégorie Actualité du projet