Formation aux Comores : maîtriser le transport maritime

Formation aux Comores : maîtriser le transport maritime by 12 novembre 2018

L’Union des Comores s’implique avec détermination à renforcer la sécurité et la sûreté des espaces maritimes sous sa juridiction et des espaces maritimes internationaux adjacents.

Le projet européen CRIMARIO appuie les états riverains de l’ouest de l’océan Indien à renforcer leur connaissance du domaine maritime. Le renforcement de capacité via la formation est l’un des points forts de CRIMARIO qui vient d’organiser à Moroni un atelier d’une semaine pour appréhender la complexité du transport maritime (22 au 26 octobre 2018). Cette session a été clôturée par le Ministre des Transports, M. Nourdine Ben Ahmed et le représentant de la Délégation européenne auprès de Madagascar et des Comores.

Le formateur, Sylvain Hamon, directeur de l’Institut  des transports internationaux et des ports (antenne du Havre) a tout d’abord montré que le contexte dans lequel s’inscrivent les activités maritimes et portuaires est complexe et instable. Son cours a ensuite porté sur les trois composantes du transport maritime (les marchandises, les navires et les ports) ; pour chacune il a détaillé leur typologie, les acteurs et les documents contractuels et administratifs. En conclusion il a abordé les mesures appliquées depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Les participants ont pu débattre et échanger entre eux sur les problématiques et défis auxquels doivent répondre l’ensemble des acteurs maritimes, publics et privés aux Comores.

Les trente participants proviennent de l’ensemble des acteurs impliqués dans le transport maritime aux Comores : organismes publics comme l’ANAM (Agence nationale des affaires maritimes), l’Autorité portuaire des Comores, la Garde-côtes comorienne, la Gendarmerie, mais également les entreprises du secteur privé (armateur, gestionnaire de port, manutention) et des représentants de la Justice.

CRIMARIO va continuer à soutenir l’Union des Comores dans le domaine maritime, en formant les personnels du futur Centre national de coordination et partage d’information maritime à l’utilisation de la plateforme web IORIS. IORIS, initié par CRIMARIO, est un outil pour partager l’information et gérer en temps réel tout évènement en mer ; IORIS équipe déjà les deux centres régionaux mis en place par les gouvernements de la région AfOA-OI : le CRFIM basé à Madagascar et le CRCO basé aux Seychelles.

Télécharger le communiqué de presse