Se former à l’analyse maritime pour contribuer à la surveillance maritime

Se former à l’analyse maritime pour contribuer à la surveillance maritime by 10 juillet 2019

Le projet européen CRIMARIO a conçu un programme complet de formation en analyse de données maritimes à l’intention du personnel spécialisé d’administrations civiles et militaires participant à l’action de l’État en mer. Il se décline en six sessions sur la visualisation des données et trois sur l’analyse des données. À l’issue de ce cycle, les nouveaux formateurs en visualisation et les analystes ont acquis des compétences, qui leur permettent d’assurer la mise à jour des connaissances et des pratiques.

Le Kenya a démarré le cycle complet en 2018. Après le cursus en visualisation des données (3 sessions et 6 formateurs certifiés) le cursus actuel est dédié à l’analyse maritime. Cette troisième et dernière session a été suivie par les 14 participants ayant passé avec succès les tests des sessions. Ils ont abordé le processus d’alerte, et les bases du renseignement maritime ; ils ont également approfondi leurs connaissances du droit de la mer, des installations pétrolières et gazières en mer et ont fait des exercices de simulation. Aujourd’hui, ces stagiaires sont prêts à analyser, synthétiser et briefer leurs autorités sur les décisions à prendre.

Les participants du Kenya appartiennent aux administrations impliquées dans la surveillance du domaine maritime : KPA, Service des Pêches, KMA, Marine, Autorité fiscale, Service de la faune sauvage, Ministère de l’Intérieur. En outre deux participants de Madagascar du CRFIM (Centre régional de fusion d’information maritime) et un des Seychelles du CRCO (Centre régional de coordination des opérations).

Les saisies récentes de bateaux de pêche sous pavillon chinois au port de Mombasa démontrent l’importance de la coopération inter-administrations, comme souligné et illustré durant l’ensemble du cycle de formation.

Télécharger le communiqué de presse