Deux centres régionaux maritimes conduisent un exercice de simulation

Deux centres régionaux maritimes conduisent un exercice de simulation by 22 juillet 2019

Olivier Bézier, responsable de la composante formation et renforcement des capacités de CRIMARIO, a organisé et conduit du 10 au 13 juin un exercice de poste de commandement (CPX) avec pour thème un trafic de drogue par voie maritime. Cet exercice a été conçu principalement pour le CRFIM à Antananarivo et le CRCO à Mahé. Un troisième joueur s’est joint à l’exercice, la composante garde-côtière de la police de Maurice. Les équipes ont échangé des informations et élaboré un plan d’action pour répondre à ce cas de police en mer, en utilisant IORIS comme principal outil de communication.

CRIMARIO a déployé une cellule d’animation au sein du CRFIM pendant l’exercice (Guillaume Remusat, d’Azimut200) et l’exercice a été piloté depuis la France.

Le message STARTEX a été envoyé à 07h00 (UTC) le 11 juin par le RMRCC Mombasa. Le message ENDEX a été envoyé à 12h02 UTC le 12 juin.

Pendant ces deux jours de la phase active de l’exercice, les trois équipes ont agi comme elles le feraient dans une situation réelle de trafic de drogue ; elles ont partagé des messages et des rapports sur les navires, dressé une liste des suspects et mis au point un plan coordonné d’action. La séance de compte-rendu s’est déroulée le jeudi 13, et un compte rendu final d’exercice a été adressé à toutes les parties fin juin.

Ce type d’exercice doit aider les centres récemment installés à élaborer leur doctrine et leurs instructions permanentes (SOP). Chaque centre a un rôle différent mais complémentaire : le CRFIM collecte et analyse les données et le CRCO coordonne les interventions régionales.

En conclusion, CRIMARIO soutient les efforts des deux centres maritimes régionaux et des centres nationaux inter-administrations pour développer leur pleine capacité opérationnelle.

Cet exercice est le premier d’une série : le prochain, du 26 au 29 août, sera principalement destiné à Maurice, avec la participation du CRFIM et du CRCO. Cette fois, une cellule d’animation sera déployée au sein du CRCO et une autre à la garde-côtière de Maurice.