L’UE et l’Inde dialoguent de la sécurité maritime dans l’océan Indien

L’UE et l’Inde dialoguent de la sécurité maritime dans l’océan Indien by 9 novembre 2019

La sécurité maritime dans la région de l’océan Indien est identifiée comme un sujet clé à aborder dans le nouveau dialogue de type 1.5 mené entre l’Union européenne et l’Inde, avec la National Maritime Foundation comme interlocuteur principal du côté indien.

Grâce à ce mécanisme, l’Union européenne explore comment tirer le meilleur parti de ses engagements existants en matière de sécurité maritime, comme l’opération Atalanta, le projet CRIMARIO de Routes maritimes critiques pour l’océan Indien, et le programme MASE, tout en développant de nouvelles initiatives axées sur la sécurité portuaire dans la région.

Parmi nombre de sujets identifiés comme pertinents et méritant d’être approfondis, la connaissance du domaine maritime a été retenue par les deux parties. C’est ainsi que CRIMARIO a été invité au premier dialogue «Sécuriser les biens communs maritimes : l’Inde, l’Union européenne et la sécurité maritime de l’océan Indien» qui s’est tenu à New Delhi les 7 et 8 février 2019. Marianne Peron-Doise a présenté l’état d’avancement du projet et sa principale réalisation pour améliorer le partage d’informations et contribuer aux besoins régionaux de renforcement des capacités, à savoir la plateforme IORIS.

IORIS, plateforme de partage d’informations maritimes conçue pour répondre aux souhaits de la région de l’océan Indien, a suscité un grand intérêt de la part de la Marine indienne. Actuellement des discussions sont en cours pour donner accès à la plateforme au nouveau centre indien de fusion de l’information – région de l’océan Indien, l’IFC-IOR.

Afin de poursuivre les échanges démarrés en début 2019, une deuxième session du dialogue UE-Inde sur la sécurité maritime s’est tenue les 18-19 septembre 2019, à Bruxelles. Six thèmes principaux ont été explorés :

·       Développements stratégiques de la sécurité maritime dans l’océan Indien;

·       Sécurité maritime dans l’ouest et le sud de l’océan Indien : menaces traditionnelles et non traditionnelles pour la sécurité maritime, incluant la possibilité de développer la coopération avec des pays tiers;

·       Connaissance du domaine maritime : outils / centres MDA existants et moyens pour renforcer leur interconnexion;

·       Assistance humanitaire et secours en cas de catastrophe (HADR) : opportunités de coopération UE-Inde pour améliorer l’anticipation des crises et catastrophes humanitaires, pour renforcer la coopération en matière de préparation, de stratégies de réponse et de cadres régionaux de réponse aux urgences;

·       Amélioration de la connectivité : opportunités pour l’UE et l’Inde d’améliorer la sécurité maritime grâce à la coopération sur l’agenda de la connectivité;

·       Renforcement de la gouvernance des océans et des organisations régionales : perspectives de l’UE et de l’Inde sur la manière d’améliorer la gouvernance des océans dans la région de l’océan Indien pour renforcer la sécurité maritime.

Outre des échanges fructueux sur les sujets ci-dessus, ce dialogue a été une excellente occasion d’annoncer l’extension de CRIMARIO, grâce au lancement prochain de CRIMARIO 2 pour la période 2020-2024. Avec ce projet, l’UE vise à étendre l’utilisation d’IORIS à l’ensemble de l’océan Indien avec un accent sur les pays côtiers asiatiques.

Il ne fait aucun doute que cette nouvelle perspective visant à élargir la portée de la MDA régionale sur un horizon plus large sera au centre de la troisième session du dialogue UE-Inde qui se tiendra en 2020.