Ateliers inter-administrations

Deux objectifs principaux

  • Fournir les bases d’une future coopération inter-administrations renforcée dans le domaine maritime en réunissant les agences intéressées au sein d’un même atelier.
  • Démontrer les avantages du travail multi-organismes (nationaux et régionaux) dans la définition d’objectifs communs en vue de l’harmonisation et de la mise à jour des méthodes de travail, et ses bénéfices en termes de stratégie maritime.

Une stratégie maritime à élaborer ensemble

Dans le domaine maritime, deux types d’activités cohabitent : les activités licites (commerce, pêche, exploitation pétrolière et gazière par exemple), et les activités illicites (rejet de polluants, trafics d’armes et de drogue, traite des êtres humains par exemple). Ces dernières attirent l’intérêt des diverses administrations nationales chargées de l’application de la loi.

La sécurité de la navigation, la sûreté maritime et la sûreté portuaire doivent être considérées ensemble pour l’élaboration de la stratégie maritime nationale d’un pays afin d’assurer la protection des gens de mer, l’intérêt économique de l’État et la protection des infrastructures des États littoraux et de l’économie bleue.

Les informations dont disposent directement ou indirectement les diverses autorités et services concernés par le domaine maritime doivent être mises à la disposition des parties concernées afin d’harmoniser les ressources disponibles et d’optimiser les capacités d’intervention.

Une nécessaire collaboration inter-administrations

Les avantages potentiels du travail inter-administrations sont nombreux, à la fois en termes d’amélioration des services offerts aux agences et d’efficacité des méthodes de travail, mais également en termes de partage des coûts.

Toutefois, le travail inter-administrations peut être difficile. Il s’agit de travailler à travers les frontières de l’organisme, avec des objectifs, des valeurs et des cultures souvent contradictoires, et des financements liés aux fonctions plus qu’aux objectifs communs.

Pour une collaboration réussie, les rôles et les responsabilités des individus et des organismes doivent être définis et tenus. Elle exige que tous les partenaires s’engagent à collaborer aux niveaux stratégique et opérationnel.

Des ateliers nationaux adaptés à la situation

Crimario se concentre principalement sur une approche régionale, mais il est primordial de comprendre les besoins et les spécificités nationales. Pour cette raison, Crimario organisera d’abord une série d’ateliers nationaux sur la base des besoins de chaque pays afin de discuter et de comprendre les besoins de chaque pays.

Nous proposons comme première étape de rassembler les représentants des agences concernées afin de participer à un atelier interactif de deux jours qui démontrera les avantages et introduira les meilleures pratiques internationales en matière de coopération inter-administrations en faveur de la sûreté et de la sécurité maritime, en mettant un accent particulier sur l’importance de la connaissance de la situation maritime.

Chaque pays est différent dans sa structure nationale et sa coopération, il est donc important de veiller à ce que l’atelier soit formulé spécifiquement en fonction du niveau de coopération existant dans le pays et réponde aux besoins et aux attentes du pays dans toute la mesure du possible.

Suite à la première série d’ateliers nationaux, Crimario proposera la tenue de deux séminaires / ateliers régionaux, le premier à la fin de 2017 et le deuxième vers la fin de 2018, qui rassembleront les décideurs des pays de la Région. L’objectif sera de consolider les résultats des ateliers nationaux en vue de promouvoir la coopération régionale pour la sécurité et la sûreté maritimes, en mettant l’accent sur l’importance de la connaissance de la situation maritime.

Durée de l’atelier : 2 jours